Les banh cuon du gardien du Tombeau de Tu Duc

Nous sommes  arrivés au tombeau de Tu Duc, à une heure où seuls les fous osent s’avancer sous le soleil. En nous approchant du guichet, nous avons lu une lueur de déception dans le regard du gardien, qui, une paire de baguettes à la main, s’apprêtait à s’adonner au plaisir solitaire de la dégustation de   banh cuon.

C’était il y a quinze jours déjà, dans la campagne de Hué. Nous sommes maintenant installés à Hanoi et pour une fois je fais semblant d’être en vacances alors que je ne fais que travailler (et ne m’en plains pas du reste).

About these ads