Omelette japonaise – Atsuyaki tamago

  • 6 oeufs extra-frais
  • 1 c.s. de saké de cuisine
  • 2 cs de mirin
  • 1 pincée de sel
  • huile neutre
  1. Le mélange : Battez les oeufs de façon à ce que la préparation soit bien homogène (plus que pour une omelette française). Ajoutez le saké, le mirin et le sel.
  2. La cuisson : Je vais essayer de faire au mieux, mais en vidéo, c’est quand même plus clair. Faites chauffer une poêle à feux doux (3/10 pour mes plaques). Huilez généreusement. Versez 1/3 de la préparation dans la poêle. Lorsque que la « crêpe » commence à se solidifier, enroulez là sur elle même, à l’aide de baguettes, jusqu’à une extrémité de la poêle. Le dessus de la « crêpe » doit être encore cru pour permettre au rouleau de se souder. Huilez à nouveau la poêle. Versez un deuxième tiers de la préparation. Attendez de la même façon qu’un crêpe se forme et rapatriez le premier rouleau d’omelette en le roulant jusqu’à l’autre extrémité de la poêle. Recommencer l’opération une troisième fois.
  3. Le repos : Déposez l’omelette encore chaude sur une natte à sushi (ou du film étirable…) et enroulez là de façon à lui donner une forme rectangulaire. Laissez la refroidir 2-3 minutes puis découpez là en tranches.
  4. Dégustation: L’omelette est souvent servie  dans les bento, avec des nouilles ou encore accompagnée de daïkon rapé (gros radis blanc). Ici je l’ai simplement accompagnée de gomasio (sésame broyé avec du sel) et de la sauce soja).

nb. ingrédients : sauce soja ? dashi ? sucre en poudre ? La liste des ingrédients pour trouver l’équilibre sucré-salé de cette omelette varie d’une maison à une autre. La recette incluant bouillon et soja serait plutôt la version du Kansaï (Kyoto, Osaka, Kobé) alors que celle plus sucrée serait plutôt la version de Tokyo. De mon côté, je trouve que le sucre en poudre faire brunir trop vite l’omelette en caramélisant et que le mirin suffit à adoucir la recette. Je ne mets pas non plus de sauce soja, idem ça brunit l’omelette et couvre le goût des oeufs, mais libre à vous d’en ajouter ou de tremper l’omelette dedans au moment de la dégustation.

nb. matos: Il existe une poêle rectangulaire, au fond légèrement incliné, spécifiquement conçue pour cette omelette mais une poêle ronde classique fait très bien l’affaire. De la même façon, il est plus facile de donner cette forme caractéristique à l’omelette avec une natte à sushi mais un film étirable ou un tapis en silicone conviendront très bien aussi.